mardi 29 mai 2012

Majorité silencieuse ou moutons de panurge?


Le nouvel argument en vogue actuellement pour discréditer et minimiser la portée du mouvement étudiant québécois contre la hausse des frais de scolarité est l'existence d'une "majorité silencieuse". Cette majorité de "sans voix" dont une certaine radio de Québec (93,3) se donne la mission d'être le porte-voix.

La majorité silencieuse, c’est le troupeau de moutons de panurge qui attend que l’herbe soit apprêtée pour la brouter.
C’est un construit inventé par des gens dont les idées et les arguments n’ont pas d’écho  et d’influence ni dans la population ni dans les médias pour se convaincre d’avoir raison. Ces gens sont convaincus de parler au nom d’une majorité silencieuse qui justement, par son silence, ne demande rien, ne revendique rien de contraire à la « minorité agissante ». Ne dit-on pas que « qui ne dit mot, consent ». « Souvent, la majorité silencieuse n'a rien à dire » dixit Jean-Marc Léger de Léger Marketing. Ne s'exprime pas, qui ne sait pas, qui ne veut pas ou qui n’est pas capable de se faire entendre. Les micros des médias sont tendus à tout le monde mais ne demandez pas aux gens qui n’ont rien à dire de les saisir. De toute façon, seule la minorité agissante est capable de changer les choses, de faire avancer les causes, de révolutionner les sociétés. Une fois le fruit mur, la « majorité silencieuse » en profitera allègrement comme d’habitude.
Un mouvement créé par une radio de Québec pour réunir l’inexistante majorité silencieuse? Les radio-poubelles de la vieille capitale n’ont rien prouvé par le passé en matière d’idées qui peuvent faire avancer un peuple. Plutôt réputés pour leurs litanies sexistes, xénophobes et insultes grossières. Et il y a pas mal d’ouailles qui aiment participer à cette messe là. Réduire le mouvement de contestation de la politique du gouvernement libéral aux gens qui ne travaillent pas? Il faut être lumineux comme une radio-poubelle du Québec pour réussir un tel tour de force.
Le plus drôle et paradoxal, c’est qu’à partir du moment ou le fameux « rassemblement des cols rouges » commence par faire autant de bruit, il ne peut plus se réclamer d’une majorité silencieuse.

1 commentaire:

  1. Les islamistes sont des chacals de panurge. Avant qu’ils ne soient tous boutés en enfer,
    Il y aura beaucoup de dégâts économiques, politiques et humains.
    Il faut réformer quelques versés du coran :
    Voir la pétition
    http://uncunpmairie15.canalblog.com/archives/2014/10/04/30707752.html
    http://www.avaaz.org/fr/petition/peuple_doccident_la_reforme_du_coran/?copy

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser vos commentaires ici. Oui au débat d'idées, tolérance zéro pour les injures et attaques personnelles.